Nous n’avons pas tous la même conception du mot « détente ». Pour certaines personnes, il s’agit de passer du temps à la salle de sport, d’aller se faire un petit brushing dans le salon du coin, de visionner des films ou d’aller dans un bon restaurant ; pour d’autres, détente signifie allumer son PC et se laisser envoûter par des vidéos où l’on voit des personnes s’enregistrer en train d’émettre des bruits originaux et vraiment relaxants : il s’agit de l’ASMR. Cette technique consiste à produire des sons que l’on peut entendre dans la vie quotidienne comme le taping, le crépitement, les murmures, les tapotements, ou le froissement de papier… Face à sa caméra, vous verrez une personne en train de chuchoter, de murmurer, de tapoter des objets ou encore de faire des mouvements assez atypiques. Des micros super sensibles captent le son en 3D pour un ressenti quasi parfait.

Ces personnes ne jurent que par ce procédé de réponse automatique des méridiens sensoriels afin de passer du bon temps, de se faire plaisir et de se déstresser au maximum. L’ASMR se focalise sur des stimuli sensoriels, mais rappelant qu’elle ne marche pas pour autant sur toutes les personnes. Elle peut être efficace sur certains sujets et peut ne pas du tout avoir d’effets sur d’autres. Pour celles plus sensibles, elles peuvent expérimenter des frissons semblables à des orgasmes cérébraux parcourant la nuque jusqu’au crâne, pour une sensation de bien-être intense.

Une action prouvée par les chiffres

Aujourd’hui, on recense deux études scientifiques qui ont essayées de prouver l’efficacité de l’ASMR :

  • La première étude remonte à 2015. Elle a été faite par l’université de Swansea sur la base de 475 personnes dont : 98% sont adeptes de l’ASMR pour se détendre, 13% pour lutter contre les douleurs, 69% pour ne plus déprimer et 5% pour assouvir leurs pulsions sexuelles. Outre cela, 8 personnes sur 10, usaient de ces vidéos pour mieux dormir et 7 sur 10 les adoptaient pour gérer le stress. Cette étude a donc démontré que l’ASMR a un impact positif sur l’humeur et la vie en général.
  • La seconde étude pour prouver son efficacité a été faite par l’université de Winnipeg au Canada. Il a été démontré que les personnes sensibles à l’ASMR avaient des caractéristiques assez spéciales. En effet, l’activité des zones cérébrales relatives aux souvenirs, au plaisir et au fantasme et l’imaginaire sont plus intenses que la norme. Le fait de regarder ces vidéos aurait aussi un impact sur l’humeur car ça favoriserait la sécrétion de sérotonine et de morphine endogène. Concrètement donc, l’ASMR fait du bien au cerveau.

Gratuit, agréable et surtout tendance, l’ASMR se veut d’être la nouvelle tendance pour se détendre en douceur. Vous sentirez une vague de bien-être en vous après quelques minutes.

Ecrire une réponse